BMW

BMW s’est adressé à Executives Online pour aider à développer davantage le travail d’équipe au sein de leur usine à Oxford par le biais de la mise en place d’un programme de changement important.

Pour pouvoir faire face à la demande considérable du nouveau modèle de MINI, le groupe BMW a engagé des professionnels de la production sous contrat dans le but de transformer la culture d’entreprise de son usine de production basée à Oxford.

Ces experts de la production ont été engagés en tant qu’accompagnateurs pour améliorer le rendement et ont été recrutés par Executives Online. Grâce à eux, BMW a introduit un esprit de travail en équipe dans l’usine à technologie avancée pour tenter d’impliquer davantage le personnel dans le processus de prise de décision et travailler ensemble de manière plus efficace.

Neuf mois après, les chiffres parlent. Le taux d’absentéisme et les coûts de production par voiture ont considérablement diminué et le rendement a augmenté de 40%. Ce chiffre est très important pour BMW qui a vu la demande du modèle MINI monter en flèche. Depuis son lancement en juillet l’année dernière, BMW a vendu plus de 100 000 modèles de MINI One, MINI Cooper et MINI Cooper S dans le monde.

Plus de 76 000 modèles de ces voitures ont été vendus au cours des sept premiers mois de cette année et c’est dans le cadre de l’anticipation de cette augmentation de la demande que le directeur de la gestion du changement et du programme d’identification de la clientèle, Jeurgen Lubos, a pris contact avec Executives Online en Septembre 2001.

Mr Lubos avait déjà entamé l’introduction d’un esprit de travail en équipe au sein de l’usine du groupe BMW à Oxford par le biais d’un programme de changement important appelé WINGS (Working in Groups). Il était persuadé qu’un tel programme apporterait des bénéfices majeurs sur le plan du moral du personnel et du rendement. Mais, malgré la réputation de BMW pour ses équipes de gestion fortes dans l’industrie automobile, la priorité de la phase de lancement de la MINI a été mise sur la production. Pour pouvoir mettre le programme en place, le groupe avait besoin de soutien et s’est tourné vers Executives Online.

Norrie Johnston, Président du Conseil d'Administration d’Executives Online rappelle l’histoire. "La mission était du genre pour lequel nous sommes excellents c’est-à-dire trouver les bons candidats en un préavis très court. Dans le cas de BMW, nous avons pu leur proposer trois accompagnateurs de rendement en quelques jours."

Il s’agissait de Vincent, Sébastien et Gabriel. Tous trois ont tenu des postes exécutifs dans l’industrie manufacturière et ils présentent tous une expérience particulière en matière de procédé de gestion du changement. Par exemple, Vincent a travaillé pour des entreprises aussi différentes que GEC, Dowty, Albright & Wilson, ICI et Zeneca au cours d’une carrière s’étalant sur 20 ans. Son poste le plus récent était en tant que directeur de la production d’équipes multidisciplinaires au sein de l’atelier de montage de Corning Cables.

BMW fut tellement impressionné par le calibre de la première équipe de directeurs recrutés que le groupe demanda à Executives Online, dans les deux jours qui suivirent, d’en recruter deux de plus et en quelques semaines, huit directeurs de la production intérimaires qualifiés furent mis en place à l’usine du groupe BMW à Oxford, au sein des ateliers de carrosserie brute, de peinture et de montage.

Vincent a travaillé dans l’atelier de carrosserie brute où les caisses de carrosserie des voitures sont produites. Il a été mis en place en septembre 2001 et dans les neuf mois qui suivirent, il a aidé les 81 superviseurs travaillant dans cette zone. La priorité de son travail était de les aider à rassembler, partager et concrétiser les informations commerciales de manière plus efficace et de les aider à créer un environnement où les membres du personnel se sentaient capables d’avancer et d’appliquer leurs propres idées.

"Les objectifs étaient extrêmement difficiles et les candidats ont été brillants"

Vincent décrit sa mission. "Certains problèmes critiques concernant les activités de l’entreprise étaient présents comme la disponibilité de l’équipement, le rendement et les coûts de production par voiture et devaient être résolus pour pouvoir satisfaire la demande importante anticipée pour les modèles MINI. Nous avons accompagné les directeurs de l’aire de production et travaillé avec les membres du personnel de la chaîne de production, en les assistant pour travailler en équipe afin qu’ils puissent révéler leur potentiel réel et contribuer au développement de l’entreprise. Cela a impliqué des changements importants dans la manière de penser et de travailler en équipe du personnel."

Gabriel, directeur à haut niveau d’un certain nombre d’entreprises de production et l’un des autres directeurs de gestion intérimaire nommés pour le projet a travaillé dans la zone d’assemblage à main d’oeuvre plus intensive. Il parle de sa mission : "En se basant sur notre expérience, nous avons pu rapidement évalué la situation et avons identifié les outils dont le personnel de BMW a besoin, comprenant aussi bien des techniques d’amélioration continuelle que de gestion visuelle ainsi que des méthodes de travail structurées."

Selon le directeur intérimaire Sébastien, directeur général ayant une expérience considérable dans l’application de techniques de gestion de la production modernes, obtenue au sein de sociétés telles que TRW, GKN, Siemens Automotive, Jaguar et qui a aussi travaillé dans l’atelier de montage, le succès du projet dépendait de l’aptitude des équipes de gestion intérimaire à pouvoir travailler à tous les niveaux de la gestion. "Nous avons travaillé sur toute la structure de gestion, aussi bien au niveau de la Direction que de l’aire de production afin de nous assurer que chacun participe, paré et prêt à aller dans la même direction. Mais, à vrai dire, l’équipe de gestion de BMW était extrêmement efficace; nous les avons seulement aidé à débloquer leur expérience et leur expertise."

Derrière ce basculement culturel, se trouvaient de vrais objectifs mesurables, définis par BMW que Vincent, Gabriel, Sébastien et d’autres directeurs de gestion intérimaire ont permis au personnel de BMW de réaliser. Dans le cinq mois qui suivirent leur nomination, le rendement avait augmenté de 40% et le taux d’absentéisme avait chuté.

Norrie Johnston d’Executives Online n’est pas surpris du fait que l’équipe ait pu satisfaire les besoins. "Les objectifs étaient extrêmement difficiles et les candidats ont été brillants mais c’est la raison pour laquelle les entreprises se tournent vers des directeurs de gestion intérimaire. Elles veulent des personnes qui entrent rapidement en action et qui, en se basant sur leur expérience et leur expertise, commencent à faire la différence sur-le-champ. Si vous avez soigneusement sélectionné les directeurs intérimaires pour le poste et que vous travaillez avec des personnes du calibre des employés de BMW, ces résultats sont réalisables."